Posted on

Lorsque les travaux de réhabilitation d’un vieux bâtiment ont lieu, les risques de dommages sont très présents. De même, dans le cas des constructions de maisons nouvelles, des incidents de toutes les natures peuvent survenir. En effet, tout au long du chantier et même après la livraison de ce dernier, il n’est pas exclu que des problèmes aient lieu. Pour indemniser le propriétaire dans ce type de situation, rien de mieux que l’assurance construction dommages ouvrage.

La détermination de la prime

Le montant de cette assurance obligatoire est librement fixé par les assureurs. Toutefois, il est calculé sous la base de certains éléments que vous devez connaitre. Il en est ainsi du coût de la construction qui est pris dans son entièreté. L’existence ou non d’une demande relative à l’étude du sol est également pris en compte dans la prime. 

De même, le niveau de compétences des entrepreneurs choisis pour le chantier en modifie le montant. Pus encore, si vous souscrivez à des garanties facultatives telles que la garantie de bon fonctionnement, cela sera pris en compte. Souscrivez votre dommage ouvrage avec maxiassur.fr et vous aurez droit à une prime dont le montant vous correspondra.

Le calcul de la prime

Lorsque la base de calcul est fixée, un taux variant entre 1 % et 3 % y est appliqué. À titre de plancher, la prime la plus faible est de 3 000 euros pour les travaux les moins coûteux. Lorsque vous souscrivez au contrat, il est impératif de payer la prime en une seule fois. Toutefois, cela n’empêche pas que le montant soit réajusté par la suite. 

En effet, si après la déclaration définitive du coût des travaux, une différence est relevée, vous aurez deux mois au plus tard à compter de ladite déclaration pour vous acquitter du supplément ainsi dégagé. Pour faire des économies, il est impératif de souscrire à une assurance de cette nature. En cas de pépins, vous aurez du recul.