Agenda

Pour consulter l'agenda, rendez-vous sur le site www.meformerenregion.fr.

Actualités

Pour consulter les actualités, rendez-vous sur le site www.meformerenregion.fr.

Soudeur-euse

Masculin - féminin, pas de discrimination : l'intitulé des métiers présentés est au masculin, genre employé comme représentant les deux sexes sans discrimination à l'égard des hommes et des femmes et à seule fin de faciliter la lecture.

Découvrir le métier Soudeur-euse en vidéo

Ce métier appartient au domaine :
Travail des métaux

Je garantis la tenue, l’étanchéité et l’homogénéité du produit fini

Que fait-il ?

Il assemble, par fusion ou par apport de métal, des éléments métalliques réalisés par les chaudronniers. Il prévoit les déformations du métal qui peuvent survenir, afin de les réduire le plus possible. Il soude à l'unité ou parfois en série. Il nettoie ensuite la soudure, la contrôle et la polit. Il est responsable de l’entretien de son matériel de travail.

Comment le fait-il ?

Il exécute son travail à partir de consignes, de plans ou de gabarits.  Il peut utiliser différents procédés de soudure (à l'arc, au chalumeau, le semi-automatique) et les équipements appropriés (poste de soudure, montage de soudage...). 

Quelles compétences ?

  • Connaître les différentes techniques de soudage
  • Savoir lire un plan et interpréter les fiches d'instructions
  • Maîtriser des technologies complexes comme les machines à souder par faisceau d'électrons ou les cellules robotisées de soudage à l'arc...
  • Respecter les exigences en termes de qualité, de sécurité et d'environnement

Bonne résistance physique, bonne acuité visuelle et habileté manuelle sont nécessaires pour exercer ce métier.

Où exerce-t-il ?

Les soudeurs sont recherchés par les entreprises de la construction et de la maintenance aéronautique. D’autres secteurs sont aussi traditionnellement demandeurs : bâtiment, automobile, sidérurgie, agroalimentaire, chimie, construction navale et ferroviaire.

Quelles conditions de travail ?

L’activité s’exerce en atelier ou sur chantier mais toujours debout. Pour certaines opérations de soudure, les positions de travail peuvent être inconfortables ou dans un environnement de gaz toxiques ou de poussières. Selon l’organisation de l’entreprise les horaires de travail peuvent être normaux ou postés (2x8 ou 3x8). Le port de vêtements de protection (gants, masque de soudage, tablier...) est obligatoire en raison des risques liés aux projections de métal et aux rayonnement de l’arc.

Quelles perspectives d'évolution ?

En raison de la grande diversité des procédés de soudage et des techniques utilisées, le soudeur peut se perfectionner et se spécialiser dans un ou plusieurs procédés. Il peut également évoluer vers les postes de chef d'équipe ou d'atelier. 

CarifOref Midi-Pyrénes Europe Région Midi-Pyrénes Direccte Occitanie