Ils en parlent Voir tous les témoignages

Laurent C., aide-soignant au Centre hospitalier de Rodez

Travailler avec l’humain suppose de ne pas faire les choses à moitié ! Pour y arriver, il faut beaucoup d’énergie

Entraîneur de foot bénévole pour les enfants, Laurent a toujours été attiré par le social. Il s’engage pourtant dans un bac pro Carrosserie avant de changer de voie et d’exercer comme aide éducateur dans un réseau d’écoles à Pampelonne dans le Tarn. Puis il occupe un poste d’aide-soignant dans deux établissements de santé. C’est le déclic ! Il passe le concours d’aide-soignant et obtient un financement pour la formation. « Je n’avais pas fini celle- ci que j’étais...

Lire la suite

Agenda

Pour consulter l'agenda, rendez-vous sur le site www.meformerenregion.fr.

Actualités

Pour consulter les actualités, rendez-vous sur le site www.meformerenregion.fr.

Infirmier-ère généraliste

Masculin - féminin, pas de discrimination : l'intitulé des métiers présentés est au masculin, genre employé comme représentant les deux sexes sans discrimination à l'égard des hommes et des femmes et à seule fin de faciliter la lecture.

Découvrir le métier Infirmier-ère généraliste en vidéo

Ce métier appartient au domaine :
Santé, social

Ce métier nous apprend l'humilité et le respect

Que fait-il ?

Il apporte une aide matérielle et psychologique dans les actes quotidiens perturbés par la maladie physique ou mentale (respiration, alimentation, hygiène…). Il réalise les soins destinés à maintenir ou restaurer la santé de la personne malade. Il participe à différentes actions, notamment en matière de prévention d'éducation de la santé et de formation ou d'encadrement. 


Comment le fait-il ?

Il agit de sa propre initiative (soins d'entretien, de continuité de la vie) ou sur prescription médicale (injection, pansements, perfusion…). Il travaille en équipe avec les médecins, les autres professions paramédicales, les travailleurs sociaux et avec l'entourage de la personne. Il a une responsabilité dans l'organisation des soins et encadre une équipe d'aides-soignants.


Quelles compétences ?

Il doit être capable d'évaluer l'état de santé de la personne et de respecter les protocoles d'hygiène et les règles de bonnes pratiques, même en situation d'urgence. Que ce soit avec les patients ou l'équipe, il faut avoir le goût du contact et aimer les échanges. Enfin, l'infirmier, amené à côtoyer la maladie et la mort, doit posséder la maturité et le recul nécessaires pour se préserver des situations de souffrance auxquelles il est confronté.

 

Où exerce-t-il ?

L'infirmier peut exercer dans de multiples secteurs d'activité : celui des soins (médecine, obstétrique, chirurgie, psychiatrie…), de la prévention (médecine du travail, Education nationale), de l'action humanitaire, de l'Armée. Il peut être salarié du secteur privé ou public mais aussi exercer dans le secteur libéral pour effectuer le plus souvent des soins à domicile.


Quelles conditions de travail ?

L'infirmier peut être amené à travailler la nuit, le week-end et les jours fériés.


Quelles perspectives d'évolution ?

  • Infirmier libéral : il est nécessaire d'avoir au minimum 24 mois d'expérience en service de soins ;
  • Infirmier de bloc opératoire : 18 mois de formation après 2 ans d'exercice professionnel d'infirmier ;
  • Infirmier anesthésiste : 2 ans de formation après 2 ans d'exercice professionnel d'infirmier ou 42 semaines de formation (sur une ou deux années) après 4 ans d'expérience professionnelle ;
  • Infirmier en puériculture : un an de formation après l'obtention du diplôme d'Etat d'infirmier ;
  • Cadre de santé : 2 ans de formation après 2 années d'exercice professionnel ou 42 semaines (sur une ou deux années) après 4 ans d'expérience professionnelle.


Perspectives d'emploi : favorables (?)
CarifOref Midi-Pyrénes Europe Région Midi-Pyrénes Direccte Occitanie