Ils en parlent Voir tous les témoignages

Céline L, esthéticienne dans le Gers (Le jardin de Flore, Lombez)

Durant un an, plus de télé ni de week-end… mais, avec beaucoup de travail et de motivation, j’ai eu mon diplôme !

« Après dix ans dans le prêt-à-porter à Toulouse, j’étais prête à vivre mon rêve d’enfant : devenir esthéticienne ! Un de mes collègues m’a parlé du CIF… et ma demande de financement a été acceptée par le Fongecif Midi-Pyrénées. Mais son appui a été au-delà : ses conseillers et sa directrice, m’ont constamment accompagnée et conseillée. J’ai pu ainsi suivre le CAP Esthétique dans un organisme de formation renommé. J’ai aussitôt fait des remplacements...

Lire la suite

Agenda

  • 29
    août
    Lundi 29 août à Albi : Atelier découverte Emploi Store
    Lire la suite
  • 31
    août
    Mercredi 31 août à Gourdon : Module Formation, Mode d'Emploi
    Lire la suite
  • 05
    sept.
    Lundi 5 septembre à Gourdon : Zoom sur les métiers du sanitaire et du social
    Lire la suite
  • 06
    sept.
    Mardi 6 septembre à Figeac : Réunion d'information sur la création / reprise d'entreprise
    Lire la suite
  • 07
    sept.
    Mercredi 7 septembre à Rodez : Permanence de la Gendarmerie Nationale
    Lire la suite
  • 08
    sept.
    Jeudi 8 septembre à Saint-Jean : Zoom sur les métiers du numérique
    Lire la suite
  • 08
    sept.
    Jeudi 8 septembre à Gourdon : Zoom sur les métiers de l'hôtellerie-restauration
    Lire la suite
  • 12
    sept.
    Lundi 12 septembre à Labège : Atelier d'information sur la Validation des Acquis de l'Expérience
    Lire la suite
  • 12
    sept.
    Lundi 12 septembre à Rodez : Permanence du Fongecif
    Lire la suite
  • 13
    sept.
    Mardi 13 septembre à Gourdon : Zoom sur les métiers de l'agriculture
    Lire la suite
  • 13
    sept.
    Mardi 13 septembre à Albi : Libérez votre envie d'entreprendre
    Lire la suite
  • 13
    sept.
    Mardi 13 septembre à Figeac : "L'auto-entrepreneur : créer ou développer votre entreprise autrement"
    Lire la suite
  • 13
    sept.
    Mardi 13 septembre à Figeac : Réunion d'information collective animée par le Fongecif
    Lire la suite
  • 14
    sept.
    Mercredi 14 septembre à Rodez : Permanence de la Marine Nationale
    Lire la suite
  • 15
    sept.
    Jeudi 15 septembre à Millau : Réunion d'information Coopérative d'Activité et d'Entrepreneurs
    Lire la suite
  • 15
    sept.
    Jeudi 15 septembre à L'Isle Jourdain : Module Formation Mode d'Emploi
    Lire la suite
  • 20
    sept.
    Mardi 20 septembre à Saint-Jean : Zoom sur les Métiers sur la rénovation énergétique
    Lire la suite
  • 21
    sept.
    Mercredi 21 septembre à L'Isle Jourdain : Réunion d'information du FAF.TT
    Lire la suite
  • 22
    sept.
    Jeudi 22 septembre à Decazeville : Réunion d'information Coopérative d'Activité et d'Entrepreneurs
    Lire la suite
  • 23
    sept.
    Vendredi 23 septembre à Toulouse : Sensibilisation à l'accès à la qualification
    Lire la suite
  • 23
    sept.
    Vendredi 23 septembre à Rodez : Module Formation Mode d'Emploi
    Lire la suite
  • 26
    sept.
    Lundi 26 septembre à Gourdon : Zoom sur les métiers de la propreté
    Lire la suite
  • 27
    sept.
    Mardi 27 septembre à Toulouse : Préparation à l'entretien d'embauche en anglais
    Lire la suite
  • 27
    sept.
    Mardi 27 septembre à Figeac : "L'auto-entrepreneur : créer ou développer votre entreprise autrement"
    Lire la suite
  • 29
    sept.
    Jeudi 29 septembre à L'Isle Jourdain : Réunion d'information sur la Formation Continue
    Lire la suite
  • 29
    sept.
    Jeudi 29 septembre à Saint-Jean : Zoom sur les Métiers de la Sécurité
    Lire la suite
  • 29
    sept.
    Jeudi 29 septembre à Toulouse : Demi-journée d'information et d'échanges sur la création / reprise d'entreprise
    Lire la suite
  • 05
    oct.
    Mercredi 5 octobre à Villefranche de Rouergue : Réunion d'information Coopérative d'Activité et d'Entrepreneurs
    Lire la suite
  • 11
    oct.
    Mardi 11 octobre à Toulouse : Journée de recrutement en faveur des personnes handicapées
    Lire la suite
  • 12
    oct.
    Mercredi 12 octobre à Saint-Affrique : Réunion d'information Coopérative d'Activité et d'Entrepreneurs
    Lire la suite
  • 12
    oct.
    Mercredi 12 octobre à Gourdon : Zoom sur les métiers de la propreté
    Lire la suite
  • 13
    oct.
    Jeudi 13 octobre à Revel : Information sur les Métiers du Sanitaire et Social
    Lire la suite
  • 14
    oct.
    Vendredi 14 octobre à Onet Le Château : Réunion d'information Coopérative d'Activité et d'Entrepreneurs
    Lire la suite
  • 14
    oct.
    Vendredi 14 octobre à Revel : Information sur les Métiers du Sanitaire et Social
    Lire la suite
  • 18
    oct.
    Mardi 18 octobre à Toulouse : Préparation à l'entretien d'embauche en anglais
    Lire la suite
  • 18
    oct.
    Mardi 18 octobre à Saint-Jean et Villemur-sur-Tarn : 25e édition du Markethon pour l'emploi
    Lire la suite
  • 07
    nov.
    Lundi 7 novembre à Gourdon : Zoom sur les métiers du transport et de la logistique
    Lire la suite
  • 14
    nov.
    Lundi 14 novembre à Onet Le Château : Réunion d'information Coopérative d'Activité et d'Entrepreneurs
    Lire la suite
  • 15
    nov.
    Lundi 15 novembre à Labège : Atelier d'information sur la Validation des Acquis de l'Expérience
    Lire la suite
  • 15
    nov.
    Mardi 15 novembre à Toulouse : Préparation à l'entretien d'embauche en anglais
    Lire la suite
  • 16
    nov.
    Mercredi 16 novembre à Labège : Réunion d'information sur la Question du handicap en entretien d'embauche
    Lire la suite
  • 17
    nov.
    Vendredi 17 novembre à Decazeville : Réunion d'information Coopérative d'Activité et d'Entrepreneurs
    Lire la suite
  • 21
    nov.
    Lundi 21 novembre à Millau : Réunion d'information Coopérative d'Activité et d'Entrepreneurs
    Lire la suite

Voir tous les agendas

Actualités

  • 16 août 2016

    L'Occitanie, l'une des régions les plus créatrices d'emploi dans le secteur privé en 2015

    Selon un bilan publié par l'Acoss*, 17,8 millions de salariés travaillent en France dans le secteur privé en 2015, soit 0,1 % de plus qu'en 2014. Cette quasi-stabilité nationale est cependant marquée par de fortes disparités régionales.  Les régions métropolitaines les plus créatrices d'emploi salarié dans le secteur privé en 2015 sont l'Ile-de-France, la Bretagne et l'Occitanie avec une progression de 0,4 % de leurs effectifs salariés.  L'évolution de l'emploi salarié dans le secteur privé en Occitanie Les deux anciennes régions qui composent la région Occitanie enregistrent une évolution positive de leurs effectifs salariés entre 2014 et 2015.  E n Languedoc-Roussillon , les effectifs salariés progressent de 0,7 % sur un an, soit 3 900 postes supplémentaires.  La croissance en Languedoc-Roussillon est portée principalement par le secteur tertiaire. L'intérim y enregistre une progression de 7,8 %, les activités informatiques + 3,9 %, et l'hébergement restauration + 1,6 %.  L'évolution des effectifs salariés dans le secteur de l'industrie est stable, grâce notamment à la croissance dans la production et la distribution d'eau (+ 4 %) et l'industrie agroalimentaire (+ 2 %) qui atténuent les baisses dans les autres secteurs industriels tels que la fabrication d'équipements électriques (- 6,9 %) et l'industrie des plastiques (- 3,6 %). Le secteur de la construction est en repli (- 1,9 %) mais beaucoup moins que dans le reste de la métropole.  En Midi-Pyrénées , les effectifs salariés progressent de 0,3 %, soit 2 000 postes supplémentaires. Elle est l'une des rares régions à enregistrer une hausse des effectifs salariés dans le secteur de l'industrie (+ 0,3 %). La croissance dans le secteur de l'industrie est portée principalement par les secteurs de la métallurgie (+ 1,9 %) et de l'industrie du meuble (+1,7 %). D'autres secteurs industriels sont en repli tels que la fabrication d'équipements électriques (- 3,4 %) ou l'industrie du plastique (- 2,5 %). Le secteur de la fabrication de matériel de transport continue à créer des emplois entre 2014 et 2015 (+ 0,7 %) mais dans une moindre mesure par rapport à l'an passé (+ 2,8 %). Le secteur tertiaire en Midi-Pyrénées se porte bien, l'intérim affiche + 3,8 %, les activités financières et d'assurance + 2,1 %, les activités informatiques +1,5 % et les arts et spectacles + 1,4 %.  * Acoss : Caisse nationale du réseau des Urssaf Télécharger l'étude de l'Acoss sur les effectifs salariés du secteur privé dans les régions en 2015

    Lire la suite
  • 12 août 2016

    La fonction publique d'Etat recrute 10 000 apprentis d'ici la rentrée scolaire

    La fonction publique d'Etat va recruter 10 000 apprentis de 16 à 25 ans d’ici à septembre 2016.  Les apprentis seront recrutés en vue d’obtenir un diplôme de niveau CAP jusqu’à bac + 5, et ce dans de nombreux secteurs professionnels : informatique, juridique, éducation, sécurité, santé, restauration, administration générale, métiers d’art, communication, maintenance, exploitation, urbanisme… En savoir plus sur le contrat d'apprentissage dans le secteur public Les annonces sont publiées au fur et à mesure sur le site de la Bourse interministérielle de l’emploi public (BIEP) : une rubrique  Apprentissage  permet d'accéder aux offres d'apprentissage par mot clé, domaine, localisation, organisme de rattachement. 

    Lire la suite
  • 08 août 2016

    Zoom sur les emplois de direction dans les grandes collectivités

    L’Observatoire de l’emploi, des métiers et des compétences de la fonction publique territoriale publie une étude sur les emplois de direction dans les grandes collectivités et établissements publics territoriaux au 31 décembre 2014.  L'objectif est de présenter un état des lieux au 31 décembre 2014 des caractéristiques statutaires, socioprofessionnelles et démographiques des emplois de direction dans les collectivités territoriales de plus de 40 000 habitants.  Pour dresser cet état des lieux, une enquête a été menée auprès de 743 grandes collectivités territoriales (régions, départements, communes de plus de 40 000 habitants, communautés d'agglomération, communautés de communes de plus de 40 000 habitants, communautés urbaines et métropoles...). 488 collectivités ont répondu à l'enquête soit un taux de participation de 66 %.  Combien d'emplois et quelle évolution ? Au 31 décembre 2014, les grandes collectivités territoriales et les établissements publics territoriaux comptent 8 262 emplois de direction dont 2 517 emplois fonctionnels et 5 745 autres emplois de direction. Ce nombre d'emplois de direction a progressé de 45 % entre 2005 et 2014 soit 1 605 emplois supplémentaires.  Quelles sont les fonctions exercées ?  Dans le cadre de cette enquête, les emplois de direction dans les grandes collectivités se répartissent autour de deux types de fonction : les emplois fonctionnels (DG/DGS, DGA/DGAS/SG, DGST et autres fonctions directement rattachées au DG) et les autres emplois de direction (Directeurs, Encadrement intermédiaire, Experts...) Parmi les emplois fonctionnels, 67,2 % exercent un poste de DGA et 25,8 % un poste de DG. Les autres emplois de direction concernent en majorité des postes de Directeurs (48,2 %) et des postes d'encadrement intermédiaire (33 %).  Où se situent-ils ? Les communes de plus de 40 000 habitants, les Départements et les Communautés d'agglomération rassemblent plus des deux tiers des emplois de direction. Les régions Ile-de-France, Provence-Alpes-côte d'Azur et Rhône-Alpes concentrent plus du tiers de ces emplois (35,6 %). Les régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon ne comptent qu'une très faible proportion d'emplois de direction (avec respectivement 3,9 % et 5 %).  Quels statuts et quels grades ? Les fonctionnaires territoriaux occupant des emplois de direction représentent 82,5 % de l'ensemble de ces emplois, 12,1 % sont contractuels et 4,2 % sont détachés de l'Etat.Plus de 4 emplois de direction sur 5 dans les grandes collectivités territoriales sont sur des grades d'ingénieur en chef (44,3 %) ou d'administrateur (36,9 %).  Quel domaine d'activités ?  La Direction et gestion des ressources constitue le principal domaine d'activités de ces emplois.  Quel est la part des femmes ? Malgré une progression du taux de féminisation depuis 2005, près de deux tiers des emplois de direction sont occupés par des hommes. 

    Lire la suite
  • 04 août 2016

    Les métiers de demain dans l'industrie de la plasturgie et des composites

    La Fédération de la plasturgie et des composites a mis en place une démarche prospective, la Fabrique à talents, pour répondre à la question des compétences et des formations des générations futures à l'horizon 2030.  De cette réflexion collaborative et intersectorielle est né un premier Livre blanc. Il s'agit d'éclairer les entreprises de la plasturgie et des composites, d'accompagner leurs besoins en compétences et d'attirer et former de nouveaux talents. 3 enjeux stratégiques pour les formations de 2030 :  Cultiver l'innovation : dans les technologies, les pratiques, les mentalités... Dépasser les frontières : vers d'autres marchés, d'autres technologies, d'autres disciplines, cultures... Développer l'agilité dans les organisations et le management : usine du futur, adaptation à l'inconnu, les modes collaboratifs ouverts, le multi-générationnel... 11 métiers vont transformer les entreprises de la filière en 2030 :

    Lire la suite
  • 04 août 2016

    Chaque semaine une vidéo sur un métier qui recrute : cette semaine le métier de Garde d'enfants à domicile

    Aujourd'hui, de nombreux métiers recrutent, mais quels sont-ils ? Pour les connaître, nous diffusons toutes les semaines sur Midi-Pyrénées formations Métiers le programme vidéo intitulé "Beau Travail !" initié par le Medef. Ils sont auxiliaire de vie, data scientist, polisseur ou plombier … et vous invitent à partager leur quotidien. Rendez-vous dans l'espace Demandeurs d'emploi du site pour visionner la vidéo.  Cette semaine découvrez le  métier de Garde d'enfants à domicile.  Plus d'information sur : www.beautravail.org

    Lire la suite
  • 01 août 2016

    Une nouvelle certification dans les arts martiaux

    Selon un arrêté du 23 mai 2016 paru au Journal officiel du 22 juin, la Commission paritaire nationale de l'emploi (Cpne) du sport se dote d'une nouvelle certification dans le domaine des arts martiaux : le CQP  Moniteur d'arts martiaux.  Le Certificat de qualification professionnelle (CQP) Moniteur d’arts martiaux remplace le CQP Assistant professeur arts martiaux. Modalités d'accès à la certification Le CQP  Moniteur d’arts martiaux est accessible en formation continue, en contrat de professionnalisation, par candidature individuelle et par validation des acquis et de l'expérience. Missions principales Le Moniteur d'arts martiaux   encadre en autonomie jusqu'au premier niveau de compétition ou jusqu'au premier niveau de grade, dan ou équivalent pour les disciplines sans compétition, dans la mention considérée (aïkido, aïkibudo, arts martiaux chinois internes, arts martiaux chinois externes, arts énergétiques chinois, judo-jujitsu, karaté et disciplines associées, kendo et disciplines associées, taekwondo et disciplines associées). Lieux d'exercice et débouchés   Le Moniteur d'arts martiaux intervient dans des structures de diverses tailles sans contraintes de quota d'intervention conformément à la réglementation du Code du sport et dans le cadre de la Convention collective nationale du sport . Il exerce son activité principalement au sein d'associations sportives affiliées aux fédérations membres de la Confédération française des arts martiaux et sports de combat et dans des structures du secteur marchand ou non marchand. Il encadre tout public, à l'exclusion du temps scolaire contraint.  Consulter l'arrêté du 23 mai 2016 paru dans le Journal officiel du 22 juin Consulter la fiche RNCP

    Lire la suite

Voir toutes les actualités

Plan de formation

Date de mise à jour : 20 janvier 2015

Objectifs

Le plan de formation réuni l'ensemble des actions de formation définies par l'employeur après consultation des représentants du personnel pouvant bénéficier aux salariés.

Entreprises

Toutes les entreprises, quelle que soit leur forme juridique ou leur taille.

Salariés

Salariés de l’entreprise choisis par l’employeur dans le cadre de son pouvoir discrétionnaire.

Actions de formation

Catégorisation du plan de formation en deux régimes juridiques distincts : 
. Actions d’adaptation au poste de travail, évolution des emplois ou maintien dans l’emploi dans l’entreprise : réalisation durant le temps de travail effectif ; maintien de la rémunération.
. Actions de développement des compétences : possibilité de réalisation hors temps de travail, sous réserve d’accord écrit entre salarié et employeur (rétractable sous 8 jours), et dans la limite annuelle de  80 h. / salarié (ou 5 % du forfait si la durée de travail est au forfait). 

Lorsque le salarié suit une formation de développement des compétences l'employeur doit prendre des engagements sur la reconnaissance des acquis de la formation. Les engagements portent sur  les conditions dans lesquelles le salarié accède en priorité dans un délai d’un an, à l'issue de la formation aux fonctions disponibles correspondant aux connaissances acquises et les modalités de prise en compte des efforts accomplis par le salarié.

A noter : la formation hors temps de travail donne lieu à contreparties pour le salarié : 
- allocation de formation : les heures de formation éventuellement réalisées hors temps de travail donnent alors lieu à versement de l’allocation de formation (50 % de la rémunération nette de référence : rémunérations nettes / heures rémunérées durant les 12 derniers mois précédant la formation).
Pour les salariés dont l’ancienneté est inférieure à un an, l’allocation est calculée au prorata temporis (pour les salariés au « forfait jours » ou intérimaires, des modalités particulières s’appliquent).

L’allocation de formation est versée au salarié au plus tard avec la paie du mois suivant la réalisation des heures de formation hors temps de travail (sauf accord de branche ou d’entreprise différent).
Un document récapitulant les heures de formation effectuées hors temps de travail et les versements d’allocation afférents est remis chaque année au salarié. 

- convention tripartite d’information : si la formation réalisée hors temps de travail avec l’accord du salarié a pour objet l’obtention d’un diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification professionnelle, l’organisme de formation doit conclure avec le salarié et l’employeur une convention tripartite d’information (intitulé, nature, durée, effectifs, déroulement et sanction de la formation). 

Attention : il n’existe pas de définition légale des catégories constituant le plan de formation.
L’employeur, après avis des membres du comité d’entreprise, ventile les actions de formations dans une ou plusieurs catégories, sous contrôle du juge prud’homal, seul admis à pouvoir requalifier ces actions.

A noter : en cas d’Apld (activité partielle de longue durée), l’indemnisation des salariés est portée de 75 à 100 % du salaire net s’ils suivent une action de formation. Elle est organisée dans les mêmes conditions que pour la mise en œuvre du plan de formation pendant le temps de travail, y compris si elle a lieu pendant la période de réduction d’activité. 

Mise en oeuvre

Plan de formation facultatif 
L'employeur n’est pas légalement tenu de mettre en place un plan de formation mais il doit : 
- assurer l’adaptation des salariés à leur poste de travail,
- favoriser le reclassement des salariés licenciés pour motif économique, 
- former ses salariés à la sécurité.
- veiller au maintien de leur capacité à occuper un emploi.

Réalisation du plan de formation
Si l’employeur met en place un plan de formation, il choisit, dans le cadre de son pouvoir de direction : 
- les actions à intégrer dans les différentes catégories d’actions du plan, puis à mettre en œuvre ou non.
Ces actions peuvent éventuellement être mises en place après demande des salariés.
- les salariés qui en bénéficient, sous réserve de ne pas commettre de discrimination dans ses choix.
Les salariés doivent suivre les formations prescrites par leur employeur dans le cadre du plan de formation, sauf motif légitime de refus (si contentieux, le juge en étudie au cas par cas la validité).
Toutefois, l’accord du salarié est nécessaire en cas de bilan de compétences, de validation des acquis de l’expérience ou d’action de développement des compétences hors temps de travail.             

Pas d’obligation de prise en compte de la réussite du salarié par l’employeur
A noter : les résultats de la formation doivent être toutefois pris en compte dans le cadre des actions de développement des compétences réalisées hors temps de travail
L’entreprise définit, avec le salarié, la nature des engagements auxquels elle souscrit dès lors que le salarié aura suivi avec assiduité la formation et satisfait aux évaluations prévues.  


Clause de dédit-formation


Engagement du salarié à rester dans l’entreprise pendant une période minimale à l’issue de la formation
A défaut, le salarié devra rembourser tout ou partie du coût de celle-ci.

A noter : la clause est obligatoirement écrite et doit être conclue avant le départ en formation (contrat de travail, avenant, convention spécifique...).

Mentions obligatoires et conditions de licéité 
- date, nature, durée de la formation,
- coût réel pour l’employeur : il doit prouver que ce coût excède ses obligations légales et conventionnelles de financement de la formation et qu’il n’a pas bénéficié de prise en charge par un autre financeur (Opca, pouvoirs publics...). Le coût comprend les frais d’inscription et les frais annexes (les juges restent divisés sur le caractère de dépense remboursable du salaire).
- montant et modalités de remboursement à la charge du salarié : le montant et la durée de la clause ne doivent pas être excessif au regard de la durée de la formation et des sommes engagées par l’employeur. La clause ne doit pas priver le salarié de sa faculté de démissionner. 

A noter : même si la clause est jugée licite, le juge peut réduire son montant, s’il le juge excessif.
Les sommes remboursées par le salarié doivent être affectées au financement du plan de formation. 
La clause ne s’applique pas dans le cadre du contrat de professionnalisation ou quand la rupture du contrat de travail est imputable à l’employeur (licenciement, démission aux torts de l’employeur).
La clause de dédit-formation est un des thèmes de la négociation triennale de branche sur la formation.

Financement

Prise en charge par l'employeur de l’ensemble des frais (formation, transport, hébergement, éventuelle allocation de formation...). 

Aide à la formation dans les TPE (moins de 10 salariés)
L’Opca peut prendre en charge, au titre du plan de formation, la rémunération de la personne recrutée pour remplacer un salarié absent de la TPE pour cause de formation pendant le temps de travail, sur la base du Smic horaire brut et dans la limite de 150 heures.

Procédures


Consultation des représentants du personnel sur la politique de formation de l’entreprise
Mise en place de 2 réunions obligatoires (sous peine de sanctions fiscales et pénales) :
- avant le 1er octobre pour délibérer sur l’exécution du plan de formation de l'année précédente et de l'année en cours,
- avant le 31 décembre pour délibérer sur le projet de plan de formation pour l'année à venir.

A noter : l’employeur doit transmettre divers documents d’information 3 semaines avant chaque réunion. 
Ces documents précisent notamment la nature des actions proposées par l’employeur, distinguent les deux catégories d’actions de formation et précisent les conditions d’organisation des actions de formation (notamment leur articulation avec le temps de travail).
En outre, les représentants du personnel doivent être consultés sur les actions de validation des acquis de l’expérience, les dispositifs de professionnalisation (contrat et période) et la mise en œuvre du compte personnel de formation.


Contacts

- Service des ressources humaines
- Opca de l’entreprise
- Organisation syndicale d’employeurs ou de salariés
- Direccte : Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi 


CarifOref Midi-Pyrénes Europe Région Midi-Pyrénes Direccte Midi-Pyrénes