Ils en parlent Voir tous les témoignages

Céline L, esthéticienne dans le Gers (Le jardin de Flore, Lombez)

Durant un an, plus de télé ni de week-end… mais, avec beaucoup de travail et de motivation, j’ai eu mon diplôme !

« Après dix ans dans le prêt-à-porter à Toulouse, j’étais prête à vivre mon rêve d’enfant : devenir esthéticienne ! Un de mes collègues m’a parlé du CIF… et ma demande de financement a été acceptée par le Fongecif Midi-Pyrénées. Mais son appui a été au-delà : ses conseillers et sa directrice, m’ont constamment accompagnée et conseillée. J’ai pu ainsi suivre le CAP Esthétique dans un organisme de formation renommé. J’ai aussitôt fait des remplacements...

Lire la suite

Agenda

  • 25
    juil.
    Mardi 25 juillet à Saint-Jean : Développer sa recherche d'emploi
    Lire la suite
  • 26
    juil.
    Mercredi 26 juillet à Villefranche de Rouergue : Atelier numérique de recherche d'emploi et de formation
    Lire la suite
  • 27
    juil.
    Jeudi 27 juillet à L'Isle Jourdain : Réunion Fongecif
    Lire la suite
  • 02
    août
    Mercredi 2 août à Decazeville : Permanence de l'Armée de terre
    Lire la suite
  • 02
    août
    Mercredi 2 août à Villefranche de Rouergue : Atelier numérique de recherche d'emploi et de formation
    Lire la suite
  • 09
    août
    Mercredi 9 août à Villefranche de Rouergue : Atelier numérique de recherche d'emploi et de formation
    Lire la suite
  • 16
    août
    Mercredi 16 août à Villefranche de Rouergue : Atelier numérique de recherche d'emploi et de formation
    Lire la suite
  • 23
    août
    Mercredi 23 août à Villefranche de Rouergue : Atelier numérique de recherche d'emploi et de formation
    Lire la suite
  • 30
    août
    Mercredi 30 août à Villefranche de Rouergue : Atelier numérique de recherche d'emploi et de formation
    Lire la suite
  • 31
    août
    Jeudi 31 août à Saint-Jean : Module Formation Mode d'Emploi
    Lire la suite
  • 06
    sept.
    Mercredi 6 septembre à Decazeville : Permanence de l'Armée de terre
    Lire la suite
  • 07
    sept.
    Jeudi 7 septembre à Revel : Découverte de la création d'entreprise
    Lire la suite
  • 08
    sept.
    Vendredi 8 septembre à Revel : Permanence du Fongecif Midi-Pyrénées
    Lire la suite
  • 12
    sept.
    Mardi 12 septembre à Labège : Atelier d'information sur la Validation des Acquis de l'Expérience (VAE)
    Lire la suite
  • 12
    sept.
    Mardi 12 septembre à Labège : Réunion d'information collective sur la VAE
    Lire la suite
  • 12
    sept.
    Mardi 12 septembre à L'Isle Jourdain : Permanence du FAF.TT
    Lire la suite
  • 12
    sept.
    Mardi 12 septembre à L'Isle-Jourdain : Atelier "Parlons Métiers" spécial Aéronautique
    Lire la suite
  • 13
    sept.
    Mercredi 13 septembre à L'Isle Jourdain : Permanence Inter-Consulaire
    Lire la suite
  • 14
    sept.
    Jeudi 14 septembre à Tournefeuille : Zoom sur les métiers du numérique
    Lire la suite
  • 15
    sept.
    Vendredi 15 septembre à L'Isle-Jourdain : Atelier "Parlons Métiers" spécial Agro-alimentaire
    Lire la suite
  • 18
    sept.
    Lundi 18 septembre à Rodez : Permanence du Fongecif
    Lire la suite
  • 19
    sept.
    Mardi 19 septembre à Saint-Jean : Préparation à l'entretien d'embauche en anglais
    Lire la suite
  • 19
    sept.
    Mardi 19 septembre à L'Isle-Jourdain : Réunion d'information sur la VAE
    Lire la suite
  • 19
    sept.
    Mardi 19 septembre à L'Isle-Jourdain : Atelier "Parlons Métiers" spécial Aéronautique
    Lire la suite
  • 20
    sept.
    Mercredi 20 septembre à L'Isle-Jourdain : Réunion Fongécif
    Lire la suite
  • 21
    sept.
    Jeudi 21 septembre à Revel : Zoom sur les métiers d'Arts
    Lire la suite
  • 22
    sept.
    Vendredi 22 septembre à L'Isle-Jourdain : Atelier "Parlons Métiers" spécial Agro-alimentaire
    Lire la suite
  • 25
    sept.
    Lundi 25 septembre à Saint-Jean : Permanence Fongecif
    Lire la suite
  • 26
    sept.
    Mardi 26 septembre à L'Isle-Jourdain : Atelier "Parlons Métiers" spécial Aéronautique
    Lire la suite
  • 27
    sept.
    Mercredi 27 septembre à L'Isle Jourdain : Permanence Inter-Consulaire
    Lire la suite
  • 04
    oct.
    Mercredi 4 octobre à Decazeville : Permanence de l'Armée de terre
    Lire la suite
  • 06
    oct.
    Vendredi 6 octobre à Revel : Permanence du Fongecif Midi-Pyrénées
    Lire la suite
  • 13
    oct.
    Vendredi 13 octobre à Revel : Découverte de la création d'entreprise
    Lire la suite
  • 17
    oct.
    Mardi 17 octobre à Castres : Zoom sur les Métiers d'Infirmier(ière) et d'Aide-Soignant(e)
    Lire la suite
  • 18
    oct.
    Mercredi 18 octobre à Saint-Jean : Préparation à l'entretien d'embauche en anglais
    Lire la suite

Voir tous les agendas

Actualités

  • 26 juin 2017

    187 600 projets de recrutements en 2017 pour la région Occitanie

    Les résultats de l'enquête Besoins en main-d'œuvre 2017 (BMO) viennent d'être publiés par Pôle emploi. Cette enquête annuelle mesure les intentions de recrutement des employeurs pour l'année 2017, qu'il s'agisse de créations de postes ou de remplacements.  Pour cette nouvelle édition, Pôle emploi a interrogé plus de 160 000 établissements en fin d'année 2016.  Une nette amélioration des perspectives d'embauche pour 2017 Le nombre de projets d'embauche progresse de 4,4 % en Occitanie, soit plus de 7 800 projets supplémentaires par rapport à 2016. La part des établissements souhaitant recruter est également en hausse (24 % contre 22 % en 2016). Plus de la moitié des projets de recrutement est liée à une activité saisonnière en raison des caractéristiques de la région fortement orientée vers le tourisme et l'agriculture.    Plus de 6 projets sur 10 se situent dans les services Avec 114 330 intentions d'embauche, les services représentent 61 % des besoins en main-d'œuvre de la région et se répartissent entre les services aux particuliers (27 %), les services aux entreprises (17 %) et l'hébergement-restauration (17%). Le second secteur envisageant le plus de projet de recrutement est le secteur agricole, avec 36 215 intentions d'embauche dont 5 660 pour des activités de l'industrie agroalimentaire. Le commerce représente 12 % des besoins en main-d'oeuvre de la région. L'industrie représente, comme la construction, 4 % des projets de recrutement. Des profils avec des niveaux de qualifications faibles comme élevés dans les métiers les plus recherchés Vente, tourisme et services (72 539 projets de recrutement) : serveurs de cafés et de restaurants, employés polyvalents de cuisine ou agents d'entretien de locaux Métiers de l'agriculture (34 660) : viticulteurs, arboriculteurs, cueilleurs et les agriculteurs et ouvriers agricoles.  Social et médico-social (22 357) : professionnels de l'animation socioculturelle, aides-soignants, sportifs, animateurs sportifs Encadrement (16 177) : artistes, ingénieurs, cadres études et R&D Informatique, responsables informatiques, professionnels du spectacle Des recrutements qui restent hétérogènes d'un département à l'autre Plus de 4 projets sur 10 sont concentrés sur les seuls départements de la Haute-Garonne et de l'Hérault Au niveau des bassins d'emploi, 4 rassemblent 39 % des besoins en main-d'œuvre de la région : Toulouse (33 400 projets), Montpellier (19 900 projets), Perpignan (11 600 projets) et Nîmes (9 100 projets).  Plus de difficultés de recrutement en 2017 Plus d'une embauche sur 3 est jugée difficile par les employeurs en 2017 soit une proportion en hausse par rapport à 2016 (34 % contre 30 %).Cette hausse des difficultés concerne davantage l'industrie manufacturière (+ 7,9 points) et les services aux entreprises (+ 7 points). Les entreprises de moins de 10 salariés anticipent plus de difficultés à recruter que les entreprises de plus de 100 salariés. Des disparités face aux difficultés existent au niveau des bassins d'emploi avec 5 bassins affichant un taux supérieur à 40 % : Figeac, Rodez, Saint-Gaudens, Toulouse et Muret. Les difficultés rencontrées dans ces territoires concernent principalement la construction, l'hébergement et restauration, le commerce et l'industrie manufacturière. 

    Lire la suite
  • 26 juin 2017

    Le Guide du routard de l'alternance

    L'alternance vous intéresse, vous voulez en savoir plus sur les contrats, les spécificités régionales, ce guide est fait pour vous ! Opcalia et les éditions Hachette publient le premier Guide du Routard de l'alternance avec les soutiens du Medef, de l'Apec et de Centre Inffo.  Destiné au plus grand nombre - candidats à l'alternance et leurs parents - il présente les fondamentaux de l'alternance, des focus régionaux et des informations pratiques.  Le guide est en librairie depuis le 21 juin.  Le Guide du Routard de l'alternance

    Lire la suite

Voir toutes les actualités

Congé de bilan de compétences

Date de mise à jour : 30 novembre 2007

Objectifs

Permettre d'analyser ses compétences professionnelles et personnelles ainsi que ses aptitudes et motivations afin de définir un projet professionnel et, éventuellement, un projet de formation.

Salarié

Tout salarié en CDI justifiant d'une ancienneté de :

5 années, consécutives ou non, en tant que salarié (quelle que soit la nature des contrats),
dont 12 mois dans l'entreprise.

Délai de franchise

Un délai de franchise de 5 ans doit être respecté entre deux congés de bilan de compétences.

Il n'y a pas de délai de franchise en cas de :

- changement d'employeur,
- entre un congé de bilan de compétences et un congé individuel de formation ou un congé pour validation des acquis de l'expérience.

Mise en œuvre

Le bilan comporte nécessairement trois phases :

- phase préliminaire : définir et analyser les besoins du salarié et l'informer des méthodes et techniques utilisées pour la réalisation de ce bilan
- phase d'investigation : analyser ses motivations et aptitudes professionnelles et personnelles, évaluer ses connaissances générales, déterminer ses possibilités d'évolution professionnelle
- phase de conclusions : permettre au salarié, par le biais d'entretiens personnalisés, de connaître les résultats de son bilan.
L'organisme prestataire transmet exclusivement au bénéficiaire les conclusions détaillées du bilan ainsi qu'un document de synthèse précisant uniquement les circonstances du bilan ; les compétences du bénéficiaire au regard des évolutions envisagées ; les éléments constitutifs du projet professionnel et, éventuellement, du projet de formation.
Ces phases se déroulent sur une durée de 24 heures maximum, échelonnées sur 4 à 12 semaines.

Durée

La durée du congé ne peut excéder 24 heures de temps de travail, consécutives ou non.

Prestataire

Afin d'obtenir la prise en charge financière de son congé, le salarié doit choisir un prestataire figurant sur la liste arrêtée par l'Opacif compétent.

A noter : les prestataires de bilan sont soumis à une réglementation spécifique en matière de déontologie.

Autorisation d’absence

La demande écrite d'autorisation d'absence doit : 

être transmise à l'employeur au plus tard 60 jours avant le début du bilan,

- doit indiquer dates, durée de l'action et nom de l'organisme prestataire choisi par le salarié dans la liste arrêtée par l'Opacif.

L'employeur est tenu de répondre dans les 30 jours suivant le dépôt de la demande.
Si les conditions d'ancienneté et de délai de franchise sont respectées, l'employeur ne peut pas refuser la demande mais seulement la reporter pour raison de service dans la limite de 6 mois.

A noter : le bilan de compétences peut être réalisé hors du temps de travail ; dans ce cas, aucune autorisation d'absence n'est à demander.

Conditions de prise en charge

La demande de prise en charge doit être présentée par le salarié au l'Opacif compétent. 

- La décision de prise en charge de l'Opacif est prise paritairement : 

selon les règles et priorités définies par son conseil d'administration : chaque Opacif définit ses propres critères prioritaires qu'il communique sur simple demande,

dans la limite des crédits réservés à ce congé : en Midi-Pyrénées, les demandes sont notamment traitées, entre autres critères, selon l'ordre de réception donc elles doivent être présentées à l'Opacif au plus tôt.

Peuvent être pris en charge par l'Opacif : 

tout ou partie des frais liés à la prestation de bilan de compétences (frais de transport ou d'hébergement…),

A noter : le salarié réalisant un bilan de compétences en dehors du temps de travail peut également bénéficier de ce financement.

une rémunération égale à 100 % du montant de la rémunération de référence dans la limite de 24 heures.

- Une convention tripartite, établie selon un modèle-type, doit obligatoirement être signée, avant la réalisation du bilan, entre le salarié, l'organisme prestataire et l'Opacif.

A noter : en cas de refus de prise en charge par l'Opacif, la convention sera bipartite (conclue entre le salarié et le l'organisme prestataire)

Statut du salarié

Le contrat de travail est suspendu et continue donc à produire certains effets:
- le temps de bilan est assimilé à du temps de travail effectif pour la détermination des congés payés et des droits liés à l'ancienneté (primes),
- le salarié peut s'absenter de la prestation de bilan pour les mêmes motifs que ceux qui suspendent son contrat de travail (maladie, maternité, accident du travail),
- en fin de congé, le salarié réintègre son poste de travail aux conditions prévues par son contrat de travail…

Contacts

Opacif
Comité d'entreprise ou délégués du personnel
CarifOref Midi-Pyrénes Europe Région Midi-Pyrénes Direccte Occitanie